• Scènes de rue - 6

                                                                                                                                  Belleville

    Couleurs Belleville - 4

    « Le Temps de l'insouciance - 2Les amants de pierre - 3 »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Avril 2015 à 07:21

    Cette superbe série, si homogène, mériterait vraiment un petit livre.

    2
    Jeudi 23 Avril 2015 à 10:27

     Sous l'arbre à palabre, Belleville reste toujours aussi populaire, mais les senteurs viennent maintenant de ''ces horizons aux vapeurs de cuivre'' dont les pavés de Paris et les mômes à Poulbot sont bien étrangers.

    Belleville au temps de ma jeunesse si bien évoquée par Leny Escudero


    Ma rue de Bell'ville
    Mon vieux faubourg
    Tu dormais tranquille
    Sur mes amours,
    La vieille rengaine
    Des mômes à Poulbot
    Fredonnait je t'aime
    Au creux d'ton métro.
    Ma rue de Bell'ville
    Ma vieille cité
    Qu'Paris s'illumine
    Toi seule savais
    Planquer tes ruelles
    Loin des étrangers
    Qui crèchent à Courcelles
    Aux Champs Elysées.
     
    Où sont mes rêves de gosse?
    Que sont devenus mes amis?
    Moi j'voulais rouler ma bosse
    Mais quand on revient au pays.
     
    Ma rue de Bell'ville
    Comme tu as changé
    Dieu c'est pas possible
    Tu t'es fait saouler
    Où sont tes lanternes
    J'vois plus qu'du néon
    J'ai le cœur en berne
    D'un accordéon.
    Ma rue de Bell'ville
    Mais où t'es ma rue?
    T'es comm'la grand'ville
    Tu m'as pas reconnu,
    T'as plus de guinguettes
    Comme au temps passé
    Maintenant à tes fêtes
    Faut s'faire inviter.
    Ma rue de Bell'ville
    Adieu pour toujours
    J'pars à la grand'ville
    J'reprends mes amours
    Aux Champs Elysées
    Je n'pourrais sûr'ment
    Pas me rappeler
    Qu'il y a longtemps.
     
    Ma rue de Bell'ville
    Mon vieux faubourg
    Tu dormais tranquille
    Sur mes amours,
    La vieille rengaine
    Des mômes à Poulbot
    Fredonnait je t'aime
    Au creux d'ton métro.
    Ma rue de Bell'ville
    Ma vieille cité
    Qu'Paris s'illumine
    Toi seule savais
    Planquer tes ruelles
    Loin des étrangers
    Qui crèchent à Courcelles
    Aux Champs Elysées.
     
     

     
     
    <form id="Form_commentaires" class="clear" action="http://www.greatsong.net/communaute/profile/comment/lyrics/21415/p1?artiste=LENY-ESCUDERO&titre=RUE-DE-BELLEVILLE&id=21415" method="post">
     
    • <label class="InputBox" for="Form_Username">Pseudo</label> <input id="Form_nom" class="InputBox" name="commentaires/nom" size="25" type="text" value="" />
    • <label class="InputBox" for="Form_Email">Email</label> <input id="Form_email" class="InputBox" name="commentaires/email" size="25" type="text" value="" />
    • <label class="TextBox" for="Form_Message">Message</label> <textarea id="Form_texte" class="TextBox" cols="70" rows="15" name="commentaires/texte"></textarea>
     
    </form>

    3
    db
    Jeudi 23 Avril 2015 à 16:43

    J'ai bien aimé Leny Escudero et sa voix fêlée. Je ne connaissais pas cette chanson. Je ne trouve même plus ses disques dans les rayons de la médiathèque que je fréquente, j' y trouve bien d'autres choses sur lesquelles je préfère ne pas faire de commentaires. Les temps changent.

    4
    db
    Jeudi 23 Avril 2015 à 16:55

    Chaque photo a une histoire : Derrière ces grandes portes zébrées que nous avons poussé, assis sur quelques pavés en guise de tabourets, de nombreux africains attendent que les épis de maïs dorent sur des barbecues improvisés. Nous nous sommes assis nous aussi, nous avons dégusté à notre tour quelques épis. Pas de photos nous ont-ils demandé. Cette porte sépare deux mondes.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :