• Scène de rue - 21

                                                                                                                                                    Dolce vita

    La dolce Vita

    « La CitéLe Temps de l'insouciance - 17 »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    camomille
    Lundi 5 Septembre 2016 à 16:36

    QUE VOIT LE PHOTOGRAPHE, QUI LUI DONNE ENVIE DE FIXER CETTE SCENE DE RUE (au moment où il la voit il la voit),

    1 - "la vierge de la Réunion" ou "la cave à vins"  du tenancier ?

    2 - La jeune maman élégante et pleine d'une belle énergie (matinale, l'énergie ?) qui avance à grands pas rapides, vers elle sait où ?

    3 - Le nouveau né, ou le tas de chiffons dans lesquels semble emmailloté ce bébé contre un éventuel coup de froid ?

    Et par association d'idée, ça lui évoquait quoi tout ça à ce photographe (au moment de prendre la photo) ? Qu'a-t-il voulu dire qui ne peut être dit "ailleurs" ?

     

     

    A vous de jouer, cette fois ! yes

    enfin ...  si vous le voulez bien car, bien entendu, le jeu reste facultatif, et la réponse aussi bien que  la non réponse vous appartiennent en propre  ! Juste histoire d'inverser un peu les rôles

    2
    Lundi 5 Septembre 2016 à 19:44

     

    Avec plaisir.

    En fait le photographe que je suis flâne souvent sans but précis contrairement à bien d'autres qui ont une idée de ce qu'ils veulent faire à chaque sortie (j'en connais qui suivent un programme, un plan, un projet, c'est bien mais je ne fonctionne pas comme cela).

    Néanmoins j'ai des thèmes de prédilection (dans la colonne de droite), parfois même des histoires qui me trottent dans la tête mais je ne court pas après. La préméditation thématique est toujours là, sous-jacente, lorsque je déclenche je sais ce que je veux faire et souvent à quelle thématique ma prise de vue se rattachera mais ce sont les circonstances qui m'y amènent, je laisse le hasard me guider et j'aime par dessus tout cette incertitude.

    En ce qui concerne cette prise de vue elle n'était donc pas préméditée. Le hasard au coin d'une rue. La Dolce Vita, la Vierge de la Réunion et cette mère de famille était une belle surprise, un mélange iconoclaste par excellence et j'ai bien aimé à la fois l'identification culturelle de ce quartier parisien (La Vierge de la Réunion) et toute la distance à la fois culturelle et sociale entre la passante et « La Dolce Vita ». Je n'ai donc rien voulu dire de précis, simplement montrer une scène de rue iconoclaste et vous l'avez donc bien lu ainsi chère Camomille.

    3
    camomille
    Mardi 6 Septembre 2016 à 00:06

    Vous avez vraiment un regard aux aguets ..., quand vous flânez sans but précis  glasses ...  

    J'aime à élargir le mien  : (l'identification et la distance) - c'est si juste en plus !

    Merci, donc mille fois et plus d'avoir bien voulu répondre.

      • Mardi 6 Septembre 2016 à 08:43

        ... et merci de pardonner cette vilaine faute dans mon texte "... je ne cours pas après...".

        Bon... on sait ce que c'est sur le net lorsqu'on ne se relit pas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :