• Lettres de l'au-delà - 10

                                                                                                                                              Le pèlerin

    Le Pèlerin

    « Expressionisme - 13Road Movie - 2 »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    camomille
    Vendredi 2 Octobre 2015 à 09:45

    Merci pour cette belle photo ! Outre les deux coquilles cousues sur son habit, on reconnait un pélerin de St Jacques de Compostelle, d'abord à la fatigue qui marque son visage, à son regard aussi ...

    Quelqu'en soit le motif, propre à chacun, voilà un parcourt qui ne laisse pas indifférent - ne serait ce que pour la beauté des paysages traversés et la qualité de ceux, de celles, et de ce qu'on y rencontre - y compris les vaches pensives du plateau de l'Aubrac aux yeux si joliment cernés de khol ! 

    J'aime bien tout ce que cette photo me rappelle, la tarte géante aux framboises ... et l'arrivée à Conques, et l'accueil reçu ... et bien d'autres choses encore ... Quant aux intempéries et aux difficultés de de la longue marche, on n'y pense même plus. Bizarrement, ça manque même, quand on repars vers la vie courante et vers "le soleil utile".

    Plus d'un y reviennent une seconde fois, accompagné qui d'un père, qui d'un ou d'une conjointe ou d'un ami cher à qui ils ont voulu faire connaitre cette expérience rare.

    Merci encore !

      • Vendredi 2 Octobre 2015 à 18:21

        Merci à vous Camomille pour ces souvenirs qui donnent envie de prendre la route. J'ai pris cette photo à Bétharram (Pyrénées Atlantiques) il s'agit de Saint-Roch. La photo intitulée "L'enfant qui sortait des flots" publiée le 22 septembre a été prise au même endroit.

         

    2
    Vendredi 2 Octobre 2015 à 13:09

    avec la coquille sur la poitrine!

    Ca me "travaille" depuis quelques années de faire ce pélerinage!

      • Vendredi 2 Octobre 2015 à 18:26

        Moi aussi... tout mécréant que je sois. Il existe une spiritualité athée, beaucoup s'en revendiquent, j'en fais partie.

      • Vendredi 2 Octobre 2015 à 18:39

        Moi aussi ;-)

    3
    camomille
    Dimanche 4 Octobre 2015 à 12:08

    Athé ou pas, peu importe Daniel et BrG, l'essentiel n'est il pas de ne pas jeter le bébé (la spiritualité et son/ses intuition/s) avec l'eau du bain, ie. la religion confisquée et annexée par la majeure partie des religieux, oublieux, semble-t-il, et c'est humain aussi, du sens initial dont personne je crois n'est propriétaire exclusif et qui ont eu la faiblesse d'en laisser tomber la sève, n'en gardant que les oripeaux les plus profitables. Rien que du très banal au fond !

    Les bouddhistes à cet égard sont très pragmatiques qui prétendent qu'au bout de 500 ans, le message du premier Bouddha se sera inévitablement volatilisé avec le temps et  que seul un autre Bouddha devra émerger pour retrouver la vigueur de l'intuition initiale; un bémol toutefois : même si elle m'intéresse, je ne suis pas une spécialiste de la question - il y a probablement à boire et à jeter dans ce que je cite là de mémoire.

    Et ... pour en revenir sur notre sentier de Compostelle, on y trouve tous les motifs religieux ou pas et tous les degrés de croyance ou de non-croyance : les conversations vont bon train quand on se retrouve le soir à table dans les auberges après la marche du jour, individuelle ou en groupe, et chacun s'y livre de façon surprenante : la biodiversité humaine en acte ! bien sûr dans le tas il y a les légalistes qui éprouvent le besoin de présenter leur carnet de pélerins à faire tamponner à chaque étape importante ; ils ne sont pas légion ; pour ma part, je ne m'étais nullement souciée d'en avoir un au départ et n'ai pas souvenir d'en avoir été stigmatisée pour autant. Vient qui veut, qui en a envie, c'est tout. On peut même ne pas venir du tout (!) ou n'en parcourir qu'un tronçon, ou encore le parcourir en entier mais en plusieurs fois ou tout d'une traite (compter alors environ trois mois). Et on marche au rythme qu'on peut et qu'on veut. Partir sans superflu de bagages  à porter est la seule contrainte (qui s'impose vite d'elle même) ! Les guides du commerce donnent tous les conseils pratiques, itinéraires et adresses utiles ... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :