• à l'heure où blanchit la campagne je partirai

                                                                                                                                                       Epitaphe  - Cimetière du Père-Lachaise - Paris

    ... à l'heure où blanchit la campagne je partirai...

    « Egéries - 11Les solitaires - 28 »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Serge
    Vendredi 24 Février à 10:40

    Tes photos sont toujours des poèmes !

      • camomille
        Vendredi 24 Février à 15:25

        oui, et en plus bien dit !

        (merci, Daniel, pour la réinscription, je vous avais encore perdu !)

    2
    Vendredi 24 Février à 16:48

    @ Serge >>> Cette boîte aux lettres semble attendre les courriers destinés à cette jeune-fille ou peut-être y dépose-t-elle les siens pour quelqu'un resté ici-bas ? et puis cette épitaphe "sauvage", dialogue entre deux Mondes. Une tombe est souvent un poème et ce cimetière est un livre ouvert.

    3
    Vendredi 24 Février à 16:50

    @ Camomille >>> Je vous trouvais bien silencieuse depuis quelques temps !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :